Sélectionner une page

Ce mois-ci, le Musée de l’Orangerie met à l’honneur les deux géants allemands, Franz Marc et August Macke, les représentants du mouvement « Le Cavalier bleu ». Inspirés de la nature et du paysage, fascinés par les peintres français, les deux artistes débutent leurs œuvres d’art à partir de 1910. Jusqu’au 17 juin 2019, le musée de l’Orangerie orchestre l’exposition de « L’aventure du Cavalier bleu » de Franz Marc et August Macke. Au travers de cet article, Alexis Kuperfis revient sur cette exposition.

Une histoire d’amitié et de peinture

Entre 1910 et 1914, un petit groupe de jeunes artistes allemands a pu révolutionner la peinture jusqu’à ce qu’ils soient séparés par la guerre et la mort. Il s’agit de la rencontre des trois grandes figures de l’histoire de l’art, d’abord Franz Marc et August Macke, puis Kandinsky que nous connaissons tous. Aujourd’hui, le musée de l’Orangerie organise l’exposition Franz Marc / August Macke, « L’aventure du Cavalier bleu ».

Qui est Franz Marc ?

Né en 1880 à Munich, Franz Marc a commencé à étudier à l’Académie des Beaux-Arts de Munich en 1900. Entre 1903 et 1907, il a voyagé en France, plus précisément à Paris, où il a visité les musées de la ville. En fréquentant les milieux artistiques à Paris, Franz a pu rencontrer de nombreux artistes et nouer plusieurs amitiés, Il a ainsi pu développer un grand intérêt pour le travail de Vincent Van Gogh. Quelques années plus tard en 1910, une amitié s’est développée entre Franz et le peintre Macke. Ensuite, en 1911, il a fondé le journal « Der Blaue Reiter », qui est devenu le centre d’un groupe d’artistes avec Macke, Kandinsky, Wassily et d’autres. Fasciné par le cubisme et le futurisme, Marc a créé de l’art abstrait et austère dans la nature. Plusieurs de ses oeuvres d’art ont été exposées pour la première fois lors du Blaue Reiter aux Galeries Thannhauser de Munich entre la fin de 1911 et le début de 1912.

En septembre 1914, Macke décède, à l’âge de vingt-sept ans en France. Deux ans plus tard, Marc le rejoint à l’âge de trente-six ans en 1916 à Verdun.

Le cubisme et le futurisme

Le Cubisme se présente comme le mouvement le plus important de l’histoire de l’art moderne.

Il s’agit d’un langage pictural original. Il repose sur l’imitation du réel d’une part, et de l’art primitif qui reproduit la tradition occidentale d’autre part.

Le futurisme, quant à lui se considère comme un prolongement du cubisme, il a fait son apparition en 1909 en Italie. Ce mouvement artistique se caractérise par la géométrisation des formes et repose sur une recherche de l’expression picturale de la vitesse, du mouvement, sa décomposition ainsi que sa représentation.

« L’aventure du Cavalier Bleu »

Dans le cadre de « L’aventure du Cavalier Bleu » le Musée de l’Orangerie expose les œuvres majeures des deux artistes. Les thèmes exprimés dans les œuvres de Marc, sont notamment l’animal et le cheval, ses toiles se caractérisent par une certaine spiritualité, tout comme Kandinsky tandis que ceux de Macke expriment le rapport entre l’homme et la nature. Parmi les œuvres préférées de Alexis Kuperfis, on note : « les premiers animaux » de Marc ; « trois jeunes filles avec des chapeaux de paille jaunes » et « les loups ».

 

Pour Alexis Kuperfis, Franz et Macke ont joué un très grand rôle dans la promotion de l’art Européen. Et c’est très émouvant de voir leurs créations qui expriment leurs idées progressistes.