Sélectionner une page

Utilisez-vous une trottinette électrique ? Avez-vous déjà eu des soucis en raison de l’absence de cadre juridique qui réglemente l’utilisation de ces engins ? Le vendredi 21 septembre, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, a annoncé que les règles concernant les trottinettes électriques seraient précisées dans la nouvelle loi pour l’orientation des mobilités. Alors d’ici là quelles règles doit-on suivre pour respecter la loi ?

D’ailleurs, que l’on le veuille ou pas, la trottinette électrique reste le moyen de transport individuel le plus utilisé en 2018. Cependant, la ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé vendredi 21 septembre 2018 son intention d’interdire sa circulation sur les trottoirs. Pourtant, les règles encadrant l’usage de la trottinette restent jusqu’à présent encore un peu floues. En attendant l’apparition d’un cadre juridique, Hover Store conseille aux utilisateurs de trottinettes électriques d’appliquer les règles suivantes pour maximiser leur sécurité.

Les conseils et l’avis d’Hover Store sur l’usage des trottinettes

Où peut-on circuler en trottinette électrique en ville ? À quelle vitesse circuler ? Que dit la loi ? Que font les gens en pratique ? Hover Store tente de répondre à toutes ces questions d’actualité.

  • Où circuler en trottinette ? Même si la trottinette se présente comme un moyen de mobilité urbaine. Ses utilisateurs restent considérés comme des piétons et doivent respecter les règles qui s’imposent aux déplacements pédestres. C’est-à-dire rouler sur le trottoir, traverser au niveau des passages protégés et respecter les feux de signalisation.
  • La vitesse de circulation : d’après le site du Service Public, la circulation doit se faire à « allure modérée », c’est-à-dire à 6 km/h maximum et uniquement sur le trottoir. En vertu d’un décret de 2009, si votre engin est capable de dépasser 25 km/h, une déclaration au ministère de l’Intérieur, la pose d’une plaque d’immatriculation et la gravure d’un numéro d’identification sont des étapes à réaliser. Vous pourrez ainsi rouler sur la chaussée comme un vélo. Si votre la vitesse de votre trottinette varie entre 6 km/h et 25 km/h, il faut rouler sur les pistes cyclables.
  • Pourquoi se protéger ? Pour l’instant, aucun texte n’impose le port de protections (casques, etc…). Mais, il est clairement recommandé de porter des équipements de sécurité pour votre bien. Évidemment, le casque reste la protection la plus importante, mais vous pouvez aussi ajouter des genouillères, des coudières ou des gants pour limiter les éraflures en cas de choc. L’association Prévention Routière conseille d’être bien visible des autres, en optant pour des vêtements qui permettront de vous repérer très vite, comme un gilet de haute visibilité par exemple.

Cependant, dans la pratique, peu de personnes respectent ces règles pourtant essentielles. Pour conclure, l’avis d’Hover Store est de vous renseigner auprès de votre mairie. Vous pourrez ainsi avoir une idée précise sur les règles qui s’appliquent dans votre région.