Sélectionner une page

Le judo est une activité sportive qui peut être perçue comme violente, mais si vous prenez le temps d’en apprendre plus à son sujet, vous verrez que c’est beaucoup plus que cela. Au-delà de la force physique, les participants ont également besoin de beaucoup d’autres choses. Au cours de cet article, Severine Sbeghen nous parle de ce sport qui est de plus en plus pratiqué en France.

Le judo, qu’est-ce que c’est ?

‘Ju’ signifie douceur ou souplesse, et ‘do’ signifie mode de vie. Judo signifie donc « la voie de la souplesse ». Cette activité a été inventée en 1882, au Japon, par le professeur Jigoro Kano, dans l’objectif d’améliorer sa forme physique et mentale.
Il s’agit donc d’un sport d’autodéfense qui utilise la force de l’adversaire pour le vaincre. Cela signifie qu’il est possible pour un judoka plus petit de vaincre un adversaire plus grand.

Ses avantages pour la santé

Le judo peut être pratiqué par toutes les tranches d’âges et c’est un sport relativement sûr, car il n’implique pas de techniques de frappe ou de coups de pied. C’est une excellente activité pour améliorer la condition physique, renforcer les muscles, améliorer l’agilité et la souplesse, et développer le système cardiovasculaire du corps. Le judo a aussi l’avantage d’être accessible aux participants ayant des handicaps. D’après Severine Sbeghen, c’est le sport idéal pour les personnes aveugles ou malvoyantes, en raison du contact étroit qu’il implique.
Les équipements du judo
Pour commencer, il y a le lieu où l’on pratique le Judo nommé « dojo ». C’est un mot japonais qui signifie « le lieu d’étude de la voie ». En judo, il n’y a pas de ring comme en boxe thaïlandaise ou en boxe anglaise, mais un tapis qui permet d’amortir les chocs et que l’on appelle tatami.

Et il y a le judogi, souvent appelé kimono par erreur. En effet, le judogi est une tenue en polyester ou coton qui se compose d’un pantalon ainsi que d’une veste, et que l’on trouve en différentes couleurs afin de différencier les adversaires, tandis que le kimono est un vêtement traditionnel japonais.
La ceinture quant à elle sert à maintenir la veste du Judogi. Elle permet aussi de noter le niveau d’un judoka ainsi que son degré d’ancienneté. On trouve donc des ceintures blanche, jaune, orange sans oublier la fameuse ceinture noire. En France, ce sont les professeurs de judo diplômés d’État qui délivrent les grades inférieurs à la ceinture noire. Quant aux grades supérieurs, il est impossible de les obtenir sans passer par un examen de katas devant un jury ou une compétition nationale.

Commencer le judo

Si vous avez envie de vous lancer dans le judo, Séverine Sbeghen vous recommande de vous adresser à un club accrédité qui offre des entraînements assurés par des professionnels qualifiés. La plupart des villes disposent d’au moins un club d’arts martiaux, ou même d’un club de judo spécialisé. Et n’oubliez pas que Google peut-être un excellent moyen pour trouver les clubs de judo les mieux notés dans votre région.